Le cri primal, 5e partie

Le cri primal : une prière.

priere

Je m’étais posé pour une seule bière au Sacrilège après un show au Carré D’Youville, quand j’ai vu mon vieil ami de l’université, Simon – gars génial, un intello presque fou, les neurones toujours chauffés à blanc, qui parle et réfléchit sur 6 voix simultanément, comme Bach, qu’il m’a fait découvrir un soir en m’en parlant au même bar, au bout de deux pichets. Il avait presque les larmes aux yeux à me décrire l’incommensurable orage orgiaque de sentiments provoqué par la musique de Bach, musique à multiple-registres; une voix de la main droite racontant une histoire, l’autre sur la main gauche soufflant sur l’orgue une contre-voix basse sournoise proposant une autre histoire plus mélancolique ou plus tourmentée ou plus amoureuse, comme la voix du chagrin refoulé, du bouillonnant chaudron intérieur qui se laisse violemment étouffer par la voix droite joviale, la voix sociale. Il est toujours en mode analyse-comparative-interprétative du flux autoroutier des données que l’environnement lui envoie. Il trouve toujours le prétexte pour appliquer la pensée de deux cent mille auteurs à ce qu’on voit, à la conversation puérile et banale que nous avons.

Alors voilà, je me suis joint à leur table – il y avait lui, un voisin étudiant en philo et un autre voisin, celui-là étudiant français à la dégaine verbale agile. Deux jolies amies françaises de Luc, le français typiquement bavard, écoutent dans un silence ennuyé – elles quitteront moins d’une heure plus tard, saoulées de nos niaiseries de mâles ivres et des tergiversations intellectuelles de Simon et moi. Dommage, la grande je lui aurais bien parlé – est-ce un cri, une prière, un appel du sein ? Je ne me souviens plus tellement pourquoi mais Simon a vomi sur notre tablée la sujet du « cri primal du nouveau-né ».

Ah! Oui ça me reviens, il avait été voir un show de blues quelques jours auparavant et en était revenu transformé, il n’avait jamais entendu des musiciens de blues de talents live, jouer devant lui. Les solos de guitare, de piano, de drum, les voix rauques et sensuelles des chanteuses.

Il m’a dit: « La musique, ça nous vient d’où, tu crois, ça nous vient d’où ce besoin de chanter, de pousser nos instruments, d’en perdre le contrôle ?» C’est toujours comme un appel, se répond-il lui-même. Un appel lancé à la foule, pour l’emporter dans notre cri, dans notre joie, dans notre chagrin, tout le monde ensemble. «Come together, right now, over me », chantait Lennon. «Get together one more time », suppliait Morrison. « C’est toujours comme une prière, vers le ciel, qu’on fait seul, et tous ensemble », suggéra Simon.

« C’est ça un show de blues. C’est une prière commune, tout le public et les musiciens ensemble, pour un soir, tout le monde demande la même chose, vers le ciel, tout le monde se rejoint dans la musique, tout le monde comprend le même désir, le même besoin urgent d’appeler. C’est en tout point religieux la musique et les concerts. »

Une cérémonie religieuse, Morrison l’avait bien compris, « The ceremony is about to begin…. Wake-up ! ».

Il me fait saisir le sens de la prière, l’universel geste répété dans toutes les religions de ce monde. Nous prions, nous appelons Dieu, les dieux, les esprits et les ancêtres à notre secours, nous leur demandons de nous protéger du mal, de veiller sur nous, petits enfants innocents et abandonnés au triste monde cruel.

Advertisements

2 Réponses to “Le cri primal, 5e partie”

  1. lyriell Says:

    La musique c’est la somme des parties… et je crois aussi qu’il existe quelque chose de plus, surtout dans certaines… Awaken de Yes par exemple est un cantique.. 😉

    Je ne pouvais pas être partout cette fin de semaine mais je regrette un peu d’avoir loupé cette orgie musicale à Limoilou. C’était comment ?

    • Guillaume Marchand Says:

      Bien, j’ai assisté à un show et demi: Paul Cargnelo et Un bout de Tomas Jensen, le premier était bien meilleur que le second.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :